Rendre service, c’est bon pour la santé !

« Les études montrent que, lorsque nous agissons de manière généreuse, nous sécrétons plus de sérotonine, l’hormone de la bonne humeur qui permet notamment de limiter l’agressivité. Les bonnes actions améliorent aussi notre immunité en réduisant le stress. En effet, lorsque nous sommes sous tension, nous produisons plus de cortisol, une des hormones du stress, qui, à la longue, impacte toute notre santé à commencer par notre système immunitaire. L’entraide est également un rempart contre la solitude et ses méfaits. On sait par exemple que les relations sociales préservent le cerveau et le coeur et sont des gages de longévité. Lors d’une étude menée auprès d’un groupe de bénévoles, ces derniers avaient effectivement le sentiment d’une meilleure qualité de vie, d’une meilleure estime d’eux-mêmes. Ils étaient moins dépressifs que la normale et semblaient moins concernés par la maladie d’Alzheimer. »

Source : Le point 

Dans l’équipe de « Tempo, le temps d’un coup de main », nous pratiquons depuis plusieurs années, et oui, nous le constatons : rendre service, ça fait du bien au moral ! 

J’ai toujours été interpelée par les reportages télé suite aux sinistres. Lors des inondations 2020 dans le sud est, l’un des reportages nous montrait un village entièrement inondé, des maisons dont le premier niveau était sous l’eau, et … un habitant qui passait avec sa barque pour aider les personnes qui en avaient besoin. Et cet habitant rayonnait intérieurement. On sentait qu’il était heureux, même au milieu de tout ce chaos, parce qu’il se comportait de manière altruiste !

Un proverbe anglais dit « An apple a day keeps the doctor away » (‘Une pomme par jour garde le docteur loin’, mais, bien sûr, c’est plus joli quand ça rime). J’ajouterai un autre proverbe « A service a day, keeps the depression away », qu’on pourrait traduire par « Rendre service tous les jours éloigne la dépression » (mais, bien sûr, ça ne rime pas non plus).

On peut donc en arriver à l’image qui suit. Mais j’ai parfaitement conscience que, pour la comprendre, il faut avoir lu l’article dans son intégralité …😄